Cabinet hypnose Casablanca Sebastián López hypnothérapeute

Le cabinet d’hypnothérapie est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 20h

L'obésité
L'obésité

L'hypnothérapie s'avère efficace pour traiter l'obésité - Sebastián López hypnothérapeute, cabinet d'hypnose à Casablanca.

Traiter l’obésité par l'hypnothérapie

Des études démontrent les dégâts causés par l’obésité sur la santé. Pourtant, des solutions existent pour lutter contre le surpoids.

De Hypnothérapeute -
 

L'obésité

Aujourd’hui, nombreux sont les mouvements qui militent pour une meilleure acceptation des personnes en surpoids, accusant un supposé culte de l’esthétisme du mal-être causé aux personnes en surpoids (ou ayant un corps hors critères de mode). En même temps, des études démontrent que le surpoids et l’obésité font des ravages sur la santé de nos concitoyens. Face à des discours opposés, quelle est la bonne position à adopter ?

Quand la notion d’image de soi, cache un "gros bide*"!

Tendance venue des Amériques, aujourd’hui nombreuses associations, ligues et regroupements, militent pour une meilleure acceptation des personnes obèses et en surpoids, cherchant à mettre en valeur les courbes généreusement acquises grâce à ces quelques kilos en plus, et dénigrant à leur tour le manque de "format" des personnes trop minces, voir excessivement minces.

En Espagne, des marques de vêtements expliquent qu’il est temps d’assumer “ses belles formes rondes” et les entretenir (?). 

Une marque (Anglo-Néerlandaise) de crèmes, avance que "les vraies femmes ont des vraies rondeurs” et met en évidence que "leurs crèmes ont été testées sur des vrais rondeurs". Elle avertit : “mannequins échalotes s'abstenir !”

En Argentine des associations militent pour que dans les magasins de vêtements, toutes les tailles soient représentées (du XS au XXXL), argumentant que les tailles S, M et L ne sont plus représentatives de cette société de consommation. 

Aux états Unis, des procès contre les compagnies aériennes sont d’usage, quand ces dernières demandent aux passagers trop costauds de payer deux places dans l’avion, mettant en cause la taille, selon eux, trop petites des sièges en cabine.

Toujours aux USA, un restaurant créa le premier menu pour gros mangeurs courageux, le Hearth Attack Grill (Ndr: Le grill de l’arrêt cardiaque), il affiche 20.000 Kcal, se mange en tenue d’hôpital (en cas d’arrêt cardiaque) et ne pas le terminer est puni d’une fessée en public (donnée par une jolie et mince jeune femme, quand même !).

En Amérique Latine, « Las gorditas asumidas » (Ndr: Les petites grosses qui s’assument »), font l’apologie de la mal bouffe, du vivre “sans limites” face à la gourmandise, sous la formule : on aime trop nos kilos en trop, plutôt mourir que maigrir !

En France, une psychanalyste créa le premier groupe de parole pour femmes rondes, lieu d’expression destiné uniquement aux femmes… à condition qu’elles soient rondes !

Le fil conducteur de tous ces mouvements, met en valeur le fait qu’il est important de ne plus vivre le surpoids et l’obésité comme une fatalité, mais plutôt comme un choix assumé, face au dictat d’une société de consommation pensée pour les minces. On met en valeur les formes, on reprends confiance en soi, on assume qui on est, et on se prépare à croquer le monde à pleins dents.

En réfléchissant, ce parti pris pour le surpoids et l'obésité pourrait laisser croire que le seul chemin pour être heureux et épanoui, est celui de succomber à la nature de nos pulsions et de nos compulsions. L’obésité apparait alors, comme un but à atteindre pour être bien. Ce discours n’est pas meilleur que son opposé !

L’obésité, un problème de poids !

Une enquête menée par le Haut Commissariat au Plan en 2013 (ENA : Enquête Nationale Anthropometrique) fait état que 10 millions de Marocains sont en situation de surpoids, dont 3,6 millions en situation d’obésité morbide. Les femmes seraient plus touchées que les hommes (60%).

Un autre rapport réalisé en 2016, met l’accent sur le fait que 14% des enfants au Maroc sont obèses, ce chiffre étant constamment en hausse. 

Considérée comme maladie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1997, l’obésité est directement responsable de nombreux décès dans le monde. Indirectement, elle est associée à d’autres maladies, comme le diabetes, l’hypertension artérielle, des complications respiratoires et cardio-vasculaires, dyslipidémies, problèmes ostéo-articulaires et serait terrain favorable pour certaines formes de cancer.

IMC** financier de l’obésité

Au Maroc, les frais de santé en rapport à l’obésité s’élèvent à 24 milliards de Dirhams par an, à niveau planétaire les chiffres engagées et celles à venir sont colossales. 

L’obésité semble actuellement un des marchés le plus lucratifs et rentables qui soit, en dépit des frais de santé engagés par les gouvernements. 

D’une part, on pousse l’individu à consommer toujours plus, de façon boulimique, privilégiant la quantité au détriment de la qualité… D’autre part, on vend à ce dernier des crèmes amincissantes, des programmes rocambolesques pour perdre du poids et des produits de santé et de beauté pour remplir ce “bide*” acquis maladroitement.

Il semble évident, que l’avenir du marché de l’obésité ne semble pas prêt de s’arrêter !

L'hypnothérapie, permet de traiter l'obésité ?

L’OMS recommande l’adoption d’une bonne hygiène de vie, c’est à dire, la pratique d’une activité physique régulière et d’une alimentation réfléchie, comportant moins de carbo-hydrates, de lipides et protéines. 

L’hypnose, au même titre que nombreuses autres techniques d’accompagnement par la parole, viennent consolider une prise de conscience et un parti pris : celui de se prendre en charge ! Dans ce sens, nombreuses techniques d'hypnose permettent de retrouver la sensation de satiété, de reprendre confiance en soi, d’augmenter la motivation pour aller au but de ses objectifs, de manger de façon raisonnable, de se libérer des compulsions alimentaires, de mieux gérer l’anxiété et le stress, parmi nombreuses autres applications permettant de lutter efficacement directement et indirectement contre l’obésité.

Informations utiles concernant votre séance d’hypnose pour traiter l’obésité

L’hypnose c’est une thérapie brève, dans le sens où il es nécessaire de peu de séances pour venir à bout de la plupart des difficultés. Nous constatons, auprès de notre clientèle de Casablanca, que bien souvent le nombre de séances nécessaires pour retrouver un fonctionnement “équilibré”, est d’environ 3 à 5 séances. Nos clients nous font état, que lorsque les séances se suivent à peu près toutes les 3 à 4 semaines ils restent motivés et concentrés sur leurs objectifs.

Où consulter avec Sebastián López hypnothérapeute 

Fondateur de l’Institut International d’Hypnose, directeur pédagogique de l’Institut Marocain d’Hypnose, Sebastian anime son propre cabinet d’hypnose à Casablanca. Pour entrer en contact avec lui, servez-vous du formulaire de mise en relation, disponible dans le site internet d’hypnose.

  • * bide: bide, bidon, ventre, rondeurs!
  • ** IMC: Indice de Masse Corporelle
  • Continuer à lire sur l'obésité au Maroc